Oman , De la mer d'Oman aux collines du Dhofar   12 Jours / 10 Nuits

Demi pension
  • De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
    Zoomer
    De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
  • De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
    Zoomer
    De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
  • De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
    Zoomer
    De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
  • De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
    Zoomer
    De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
  • De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
    Zoomer
    De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
  • De la mer d'Oman aux collines du Dhofar
    Zoomer
    De la mer d'Oman aux collines du Dhofar

Introduction:

Ce circuit vous permet de découvrir la longue côte d’Oman, de la pointe de la mer d’Oman, à celle de la mer d’Arabie jusqu’aux confins du Dhofar et à la frontière du Yémen. Un voyage complet à travers le Sultanat et à votre rythme.
Le désert de l’Arabie du Sud s’étend sur 1 400 km environ, à partir de la frontière du Yémen jusqu’au pied de la colline d’Oman, et 800 km entre la côte sud de l’Arabie jusqu’au golfe arabique. C’est le désert des déserts si énormes et désolé que les Arabes eux-mêmes l’appellent le Rub al Khali , le quart vide . Le désert omanais qui occupe les 2/3 du territoire . C’est une vaste étendue dépourvue de végétation, une immense plaine caillouteuse plate et sans fin. C’est seulement à l’extrême Est, dans le désert de Wahiba , et le long de la frontière saoudienne à l’Ouest, que l’on retrouve les paysages de dunes de sable qui répondent réellement à l’imagination populaire . Le long de cette frontière, les dunes omanaises se fondent dans les sables du désert des déserts, le Rub Al Kahali. Dans le prolongement de la côte et du désert de Wahiba, Barr al Hikman est une zone aride d’environ six cent cinquante kilomètres carrés. Elle comprend l’île de Masirah, à l’est, séparée de la côte par un chenal marin de quatorze kilomètres. La région est constituée par des marais salants recouverts sur plus de cinq kilomètres par la mer. Elle est très peu peuplée. Seuls quelques petits villages construits en branchages de palmiers par des bédouins se consacrant à la pêche sont éparpillés tout au long de la côte. Ce périple s’achève dans le Dhofar, terre mythique et légendaire faisait parti, jadis, de l’ Arabie Heureuse du royaume de Saba, et qui fut le principal fournisseur d’encens et de myrrhe au monde antique. .

Itinéraires du voyage

JOUR 1 : PARIS - MASCATE

Départ sur la compagnie régulière au départ de Roissy-Charles-de-Gaules. Décollage dans la matinée. Arrivée à Mascate. Accueil par notre correspondant et transfert à l’hôtel (catégorie 4*).

JOUR 2 : MASCATE - WADI TIWI - SUR (par la route côtière en véhicule 4X4)

Remise de votre véhicule 4X4 - Land cruiser. Départ en direction de Quryat, progression vers Sur, par la route côtière coincée entre la mer d’Oman et le massif du Hadjar. Vous franchirez à ce niveau, le Tropic du Cancer. Plusieurs petits wadis entaillent la montagne créant des oasis et abritant quelques villages modestes. Halte à Tiwi, le nom du wadi qui abrite un chapelet de village et paysans- pêcheurs. Ensuite, Qalhat : capitale des sultans d’Ormuz au 13ème siècle, la ville émerveilla Marco Polo mais aussi Ibn Battutah lors d’une escale avant d’atteindre l’Inde et la Chine. Sur le parcours, un mausolée en ruine, dédié à une princesse persane Bibi Maryam, isolé dans un vaste champs de décombres (en restauration). Diner et nuit à sur Plaza Hotel 4*.

JOUR 3 : SUR - RAS AL HADD - SUR

Sur, dernier port abrité du golf d’Oman, son nom évoque le trafic d’armes des esclaves. On continue à fabriquer les boutres en bois appelés dhow ou sumbuck, utilisés jadis pour la pêche des perles dans le golf arabique ou le transport des marchandises entre l’Arabie, la corne d’Afrique et l’Asie. Aujourd’hui, la vielle ville de Sur se réveille de sa torpeur grâce à l’activité de pêche et de thon et aux requins qui se développent avec les pays de l’Asie. Visite de la vielle ville, le chantier naval, le village de Ayga et ses maisons blanches qui furent les résidences des notables. Départ vers Ras Al Hadd, la pointe la plus avancée dans l’océan et qui sépare la mer d’Arabie du Golfe d’Oman. Plus loin, Ras Al Junayz, un site archéologique, et le lieu de ponte des tortues.

JOUR 4 : SUR - DESERT DE WAHIBA

Départ vers Sharquiyah, le désert de Wahiba. Halte dans les oasis et petits villages sur le parcours. Al mudayrib et le wadi bani Khaled. A l’arrivée, dans le désert de Wahiba, visite d’une ferme d’élevage de dromadaires destinés à la course d’endurance, une passion dans les pays du Golfe. Les élevages de la région de Wahiba sont très apréciés. Nuit à l’hôtel Desert Night Camp (hôtel de luxe en plein coeur du désert) Attention : sur la plage de Ras Al Junayz, l’arrivée des tortues se fait la nuit à partir de 21h00- 22h00. Si vous souhaitez assister à la sortie et la ponte des tortues, le retour à la ville de Sur se fera tard dans la nuit. Cependant, il est recommandé de signaler à l’hôtel votre retour tardif

JOUR 5 : TRAVERSEE DU DESERT DE WAHIBA - MAHAWT

Petit-déjeuner au campement. Sous l’escorte d’un guide-bédouin, départ à la traversée du Ramlat Al Wahiba. Ces étendus occupent 3 000 km² dans la région de la Sharqiyahh. Cette traversée, longue de 220 km nous mène vers la côte de la mer d’Arabie. Nuit en hôtel modeste, mais confort correct. (La région est peu fréquentée par le tourisme, et manqued’infrastructure d’accueil).

JOUR 6 : ROUTE VERS RAS MADRAKAH

La province de Barr Al Hikman s’étend de Ras Ar Ruays, là où sur la côte de la mer d’Arabie viennent s’échouer les dunes du désert de Wahiba, jusqu’à la pointe de Ras Madrakah qui marque le début du Dhofar. Cette province demeure vierge et peu connue en raison de son éloignement de la capitale et de son isolement dû à l’absence de route en bon état. Elle est constituée de marais salants. L’isolement lui vaut d’ailleurs d’être la côte la plus sauvage d’Oman, mais aussi un sanctuaire exceptionnel pour des milliers d’oiseaux migrateurs. Peu habité, ce littoral était jadis la côte des pirates, des pillards, des trafiquants d’esclaves et de tous les autres commerces illicites. Quelques modestes villages de pêcheurs sont éparpillés sur la côte ou dissimulés à l’intérieur des terres. Jusqu’à une date récente, ils étaient tous construits en barasti, (en branchages de palmiers) par les bédouins qui se consacrent à la pêche. De Filim à Doqum (150 km), on traverse plusieurs sebkhas, zones marécageuses souvent peuplées de colonies d’oiseaux migrateurs, notamment de cormorans de Socotora, flammants, pélicans, aigrettes, hérons et bien d’autres variétés. Ras Doqum est connue comme l’une des plus belles baies de la mer d’Arabie. La pointe rocheuse formée de falaises blanches a de tout temps constitué un bon abrit pour les bateaux de pêche contre les vents forts et houleux, les rochers qui bordent la plage sont souvent couverts de requin découpés en manière que les pêcheurs font sécher au soleil (selon la saison et la pêche) A l’approche de Ras Madrakah, des paysages lunaires de roches noires et un relief plus rude contrastent vivement vers les étendues de sable blanc couvertes de coquillages, très variés. Certains de ces coquillages très rares, ne peuplent que les côtes de la mer d’Arabie. Nuit en bivouac dans une crique nichée entre bleu de l’océan, la couleur sombre de la roche ophiolitique, et la plage de sable blanc fin, endroit idéal pour planter la tente.

JOUR 7 : RAS MADRAKAH - MARMUL - LE DHOFAR (200 km environ)

Deuxième jour d’expédition le long de la côte , et parfois à l’intérieur du pays, à travers hamadas pierreuses et lacs salés, avant d’atteindre la province du Dhofar. Cette côte sablonneuse, comme à Ras al Hadd, est un lieu de ponte des tortues vertes et des tortues olives. Le long de la côte est située la trajectoire migratoire des baleines, il n’est donc pas surprenant d’apercevoir ces mammifères marins à l’horizon. Il arrive d’ailleurs qu’ils s’échouent ou soient pris au piège par la marée. Des bancs de sardines, de dauphins, de thons et de raies-manta peuvent également être observés. A la tombée de la nuit, dans les criques de sable, et selon la saison, il est possible d’observer et d’assister à la ponte des tortues. La deuxième étape de Ras Madrakah à Ras Sawqrah longe la côte et conduit à la province du Dhofar. Nuit en bivouac en bord de mer.

JOUR 8 : LA PROVINCE DU DHOFAR (350 km environ)

Continuation de la route en direction de Shalim, la piste est en cours d’asphalte. Les panneaux signalétiques se raréfient. Prendre le cap sur Shalim et Marmul, la zone d’extraction de pétrole et de gaz la plus importante du pays. Des champs et des pipelines à perte de vue. Possibilité de déjeuner à Marmul, quelques petits restaurants fréquentés par les ouvriers des compagnies de pétrole. Route vers Thumrait ensuite Salalah. Installation au Crowne Plaza (5* bord de la mer).

JOUR 9 : SALALAH - MUGHSAYL - JEBEL AL QAMAR

Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ en véhicule à l’exploration de la province du Dhofar. Seule de toutes les régions d’Oman à recevoir les pluies de mousson, le Dhofar se transforme en petite Suisse pendant les mois d’été de juin à septembre. Au cours de cette période, les arbres emmagasinent la vie pour les mois de sécheresse qui suivent. Entre les montagnes et la mer s’étend une étroite plaine côtière d’environ quarante-cinq kilomètres de long sur sept kilomètres de large. Départ vers la frontière de Yémen, par une superbe route côtière en balcon, taillée de montagne. Approche du Jebel Al Qamar, lieu où prospèrent les arbres à encens (Boswalia Sacra), qui ont fait la richesse de l’Arabie durant l’antiquité durant l’antiquité. Plus loin les hauteurs (1 000 m environ) découverte d’une végétation semi-tropicale parfois surprenante.

JOUR 10 : KHOR RURI - TAQA - MIRBAT - MASCATE

La matinée, visite de Salalah et ses souks d’encens. Les marchands proposent le luban (gomme arabique) et les compositions savantes des fragrances tenues toujours secrètes par les familles de dhofar. Visite du site de Khor Rori, ancien port d’encens au temps des Sabéens. Les récents travaux archéologiques ont mis en valeur ce petit port autrefois négligé et enseveli dans le sable. Visite de Taqa, beau village de pêcheurs, et plus loin Mirbat. La tombe de Ben Ali trône au milieu des pierres tombales. C’est le mausolé le plus visité dans le Dhofar. Retour par Wadi Darbat et les hauteurs de Jebel. En fin de journée, transfert à l’aréoport, et envol pour Mascate. Salalah – Mascate (Vol intérieur) Nuit à l’hôtel (5* en bord de mer).

JOUR 11 : DÉCOUVERTE DE MASCATE

Visite de la grande mosquée du Sultanat Qabous : un chef-d’œuvre de l’architecture musulmane. Tous les styles y sont présents : de l’Andalousie à la Syrie, du Maroc à l’Asie Centrale, du Pakistan à l’Iran… Une belle collection de mosaïque, de céramique, de calligraphie, de tapisserie de lustres…, un régal pour le visiteur. Pour les non-musulmans : les visites sont autorisées de : 8h00 à 11h00, de samedi à mercredi. Attention : une tenue correcte et décente est exigée. Mascate et son port naturel qui s’étend tout au long d’une côte volcanique, un site étonnant et un paysage saisissant alternant le bleu azur de l’océan, les petites maisons blanches du vieux Mascate, et la roche volcanique austère de la montagne environnante. Musée Beit Zoubeir : l’œuvre d’un mécène omanais, dans une belle résidence traditionnelle, expose une collection d’art et de tradition populaire. En sortant du musée, et juste en face, une galerie de peinture expose des œuvres d’artistes omanais et étrangers contemporains. Musée Beit Baranda, retrace l’histoire et l’évolution de la capitale, nous initie à la géologie de la région dans une ancienne demeure royale. Martrah et ses Souks colorés, et ses boutiques de souvenirs, un étalage de tissus, d’épices et d’encens…, le tout dans une ambiance orientale fort sympathique. Le marché aux poissons est pittoresque et très vivant. En soirée, transfert à l’aéroport. Envol pour l’Europe via Bahreïn.

JOUR 12 : PARIS

Arrivée à Paris CDG. Dans la matinée.

Tarifs et conditions


LA PRESTATION COMPREND :

- Le vol international Paris-Mascate-Paris sur un vol régulier et en classe économique, taxes aériennes comprises*.
- Le vol intérieur : Salalah-Mascate sur la compagnie nationale Oman Air, taxes aériennes comprises*.
- Accueil et transfert : aéroport-Mascate-aéroport et le transfert aéroport : Salalah-aéroport.
- Logement en chambre double en demi-pension : hôtels mentionnés ou similaires.
Mascate : Hôtel Grand Hyatt/ Intercontinental 5* en bord de mer ou Crown Plaza 4* sup.
Al Qabil : Desert Nights Camp, dans le désert de Wahiba 5*.
Mahuwt : Hôtel modeste mais confortable.
Salalah : Crown Plaza Hotel 5* en bord de mer.
Bivouac : 2 nuits sous tente, matériel fournit par nos soins : tente type igloo – matelas pneumatique.
A votre charge drap et sac de couchage.
- En demi-pension pour les voyages en individuel à la carte excepté les 2 nuits en bivouac.
- Transport en véhicule 4X4 Land-Cruiser sans chauffeur. Véhicule confortable équipé d’air conditionné - 4 passagers par véhicule.
- Un kit désert sera fourni par notre représentant : câble de remorquage, une pelle.
- Une escorte d’un guide bédouin pour la traversée du désert de Wahiba.
- Reprise du véhicule à Mascate et remise à Salalah (Dhofar).
- Toutes les visites mentionnées au programme.
- Un carnet de route détaillé, et une carte routière.

Note : Pour les groupes constitués de 6 et 7 participants : Le service d’un accompagnateur local francophone, ou un accompagnateur depuis Paris sera intégré dans la prestation. Nous contacter pour un devis personnalisé.

LA PRESTATION NE COMPREND PAS :

- L’assurance : Nous consulter.
- Le supplément chambre individuelle : 650 €.
- Les dépenses personnelles et les pourboires.
- Les boissons et les extra.
- Le service d’un chauffeur local (Prévoir 180 €/ jour tout compris).

Attention : nos prix sont calculés sur la base négociée des tarifs aériens et hôteliers, ainsi que sur le taux de change et les taxes diverses en vigueur.
Des modifications significatives de ces bases peuvent entraîner une révision de prix.
*Les taxes aériennes sont comprises dans le forfait. Elles sont susceptibles d’évoluer à la hausse ou à la baisse : le montant définitif sera communiqué à 1 mois du départ.

Fiche d'inscription



si vous souhaitez nous renvoyer par courrier votre bulletin d'inscription, cliquez sur le lien ci-dessous pour le télécharger.

Bulletin d'inscription